Des chiffres supprimés sur une page tournée
Mon calendrier court avec le temps
Je tisse une ville, un rocher percé
Je repasse les vagues d’une mer plissée
Je chante, je danse comme une gitane
J’embrasse ma vie sans peine et sans regret